La vidéo 360 arrive sur Facebook!

Facebook Vidéo 360

Le contenu 360 a fait son apparition il y a quelques années, son application la plus populaire est certainement Google Street View qui permet de s’immerger dans a peu près n’importe quel endroit de la planète en manipulant une vue à 360 degrés. Street View est toutefois statique (photos), lorsqu’on transpose cela en vidéo ça devient un contenu encore plus intéressant et immersif, frôlant la réalité virtuelle.

Même si Youtube offre déjà ce type de contenu depuis le printemps 2015, on peut s’attendre à ce que son arrivée sur Facebook cet automne contribue grandement à sa popularité!

Comme on le voit dans l’exemple de Facebook avec Star Wars, on peut imaginer que ce genre de vidéo pourrait révolutionner l’industrie du cinéma avec un produit interactif, à mi-chemin entre le jeux vidéo et le film.

Julie Snyder nous force à réfléchir sur le financement culturel

Julie Snyder - Argent

Une tempête dans un verre d’eau?

Julie Snyder a annoncé hier la fin des activités télévisuelles de Productions J. Malgré le côté inévitablement tragique de ce genre d’événement, dans le sens que c’est le dernier chapître d’une entreprise à succès bâtie par une grande femme du Québec, j’ai quand même un peu de misère à sympathiser complêtement.

Dans le sens, est-ce que la réaction de mettre complêtement fin aux activités tv en raison de l’impossibilité d’obtenir l’aide financière n’est pas un peu forte pour une entreprise qui semble être une des plus solides de l’industrie? Est-ce qu’elle dépend de l’aide financière au point où elle est incapable de se débrouiller sans?

C’est certain que ce n’est pas évident de se financer en culture, plusieurs artistes de la relève peuvent en témoigner, mais c’est faisable.. surtout si on bénéficie de la notoriété d’une Mme Snyder! Le sociofinancement pourrait être particulièrement intéressant pour une telle personnalité… Et il ne faut pas oublier l’argent versé par TVA pour la diffusion, ça ne doit quand même pas être négligeable.

Quand Julie Snyder s’inspire de Taylor Swift

Je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec l’histoire de Taylor Swift qui voulait retirer sa musique du nouveau service de musique en ligne de Apple parce qu’elle ne trouvait pas juste la rétribution versée aux artistes, résultant en une modification du système. La façon de faire… la conférence de presse où elle se dit “forcée” de cesser les activités tv de sa compagnie, le timing en campagne électorale… ça fait louche un peu.

Mais bon… en bout de ligne, l’objectif est bon: repenser le financement dans le domaine de la culture.. il est temps que ça ce passe. On dirait qu’on a mis cette question un peu de côté ces dernières années, le temps qu’on s’adapte au numérique, mais il serait peut-être temps qu’on en reparle hein?

Découvrez Snapchat: un réseau social en pleine croissance

Depuis quelques temps déjà, Snapchat transitionne d’une simple application de messagerie à un médias social. Depuis quelques semaines je me suis donc un peu plus intéressé à ce réseau et je dois dire que c’est un type de contenu quand même intéressant à consommer et à produire.

On peut toujours utiliser Snapchat tel qui l’a été conçu il y a quelques années, c’est à dire comme une messagerie photo/vidéo, mais il y a maintenant un volet public appelé « Stories ». On y publie publiquement des images ou de courtes vidéos de 10 secondes max qui s’effacent 24h après leur publication. De plus, Snapchat regroupe chaque jour des « Stories » regroupées sous des thématiques particulières:

Snapchat: Boston Marathon 2015


Le réseau a toutefois encore du chemin à faire avant d’être optimal, voici quelques aspects positifs et négatifs:

Positif:

– Contenu 100% original. Comme Snapchat ne permet pas le partage du contenu des autres ou de sources externes, le contenu est toujours nouveau, produit à même le téléphone de l’usger.

– Chaque personne que l’on suit nous donne donc de micro aperçus de sa vie.

– Possibilité d’être relativement créatif par l’assemblage de photos et vidéos.

– Simple et facile à utiliser.

Négatif:

– Difficile de réseauter. On doit se référer à des sources externes pour découvrir de nouvelles personnes à suivre (voir mes suggestions ci-dessous!).

– Impossible de « liker », donc pas beaucoup de rétroaction par rapport à ce qu’on y publie. (on peut toutefois voir le nombre de vues et même qui a vu)

Voici quelques suggestions de personnes à suivre:

Français

@camilledg: Fondatrice et propriétaire de l’agence de publicité Codmorse et personnalité internet québécoise, Camille DG est un must des personnes à suivre sur Snapchat! Elle nous y offre des aperçus de sa vie montréalaise bien remplie de projets et voyages.

@thomadaneau: Spécialiste médias sociaux, Thoma Daneau nous partage principalement des extraits de sa vie de nouveau papa, de son pug Lisa et de sa vie professionnelle.

@leplcloutier: Youtubeur, bloggeur et chroniqueur rempli d’énergie, PL Cloutier ne manque pas de divertir!

@samstress1: Moi-même! J’avoue que j’utilise Snapchat de façon assez irrégulière mais vous êtes les bienvenus!!

snapchat samstress1

Anglais

@crazyavey: Anne-Marie Avey était la propriétaire de feu Colonel Meow. Légèrement folle et discjontée, Anne-Marie Avey est selon moi une des personnalités internet les plus drôles!

Rocco, un ami de @crazyavey

@JoshConstine: Journaliste pour Tech Crunch, il est très actif sur Snapchat et partage ses visites de plusieurs lieux et événements intéressants.

Comme je le mentionnais plus haut dans ce billet, il n’est pas super facile de découvrir de nouvelles personnes intéressantes à suivre sur ce réseau. Toutes vos suggestions dans les commentaires ci-bas sont donc appréciées!

Mattel et Google, un mystérieux partenariat!

Les compagnies Mattel et Google ont annoncé qu’ils tiendraient un événement le 13 février prochain pour le lancement d’un nouveau produit. Ils s’agit d’une intriguante collaboration entre le fabricant de jouets et l’empire technologique Google.

Le visuel de l’invitation évoque le «ViewMaster», ce jouet des années 80 qui permettait de voir des images avec un léger effet de relief.

Viewmaster

On peut spéculer qu’il s’agira peut-être d’une version moderne de ce jouet classique, Google ayant une certaine expertise en réalité virtuelle, le résultat pourrait être assez impressionant!

Mise à jour 14 fév. 2015: Mattel effectivement fait l’annonce d’une version moderne du View Master! Le dispositif devrait côuter 30$ et fonctionne de façon similaire au projet Google Cardboard. La date de lancement de l’appareil n’est pas encore disponible.

Les éditions la Courte Échelle: un miracle de Noël!

Tous les lecteurs québécois devaient être heureux ce matin d’apprendre la reprise des éditions La Courte Échelle par Raymond et Marie-Ève Talbot. Le duo père-fille possède une bonne expérience dans le domaine du livre et sera bien équipé pour donner un second souffle à cette institution littéraire québécoise.

Je crois que les médias sociaux ont certainement joués un rôle significatif dans la prise de décision de relancer cette entreprise de par les innombrables commentaires de déception que nous pouvions lire un peu partout après l’annonce de mise en faillite d’octobre dernier. C’était évident, malgré les troubles financiers de cette compagnie, qu’il y avait quelque chose d’important pour le public québécois dans cette maison d’édition.

Mais il ne faut pas se le cacher, les nouveaux propriétaires ont quand même beaucoup de travail devant eux. Si le public manifeste rapidement sa tristesse lorsque de telles institutions s’éteignent, ils oublient tout aussi rapidement le rôle qu’ils ont à jouer dans la survie des entreprises culturelles québécoises et de leurs artistes. M. et Mme Talbot ont mentionné en entrevue qu’ils accorderaient une grande importance aux auteurs, ce qui est bien, mais il faudra également faire un grand travail de mise en marché et de sensibilisation auprès des consommateurs.

Je leur souhaite beaucoup de succès et je m’engage à acheter un ou deux de leurs romans cette année pour faire ma part et les remercier d’avoir sauvé La Courte Échelle 😉

logo éditions courte échelle